эволюционная трансформация человека

Главная » Файлы » Аудио файлы » Том 6 аудио

Том 6. 24 февраля 1965
31.08.2021, 12:56

1965.02.24

Plus tard

As-tu lu ma réponse dans le dernier «Bulletin»? (Mère tend le texte au disciple)

«Ceux qui veulent aider la Lumière de Vérité à triompher des forces d'obscurité et de mensonge peuvent le faire en observant soigneusement la source initiale de leurs mouvements et de leurs actions afin de discerner les impulsions venant de la Vérité et celles qui viennent du mensonge, pour obéir aux unes et refuser ou rejeter les autres.

«La possibilité de ce discernement spécial est l’un des premiers effets de l’apparition dans l’atmosphère terrestre de la Lumière de Vérité...»

On m'avait posé la question et j'ai répondu (en anglais).

Mais il y a là quelque chose d'intéressant. Je me suis aperçue que si l’on essaie à CHAQUE SECONDE de discerner l’impulsion de l’action, quelle difficulté! Discerner si ça vient de l’ego, si ça vient de l’obscurité, si ça vient de la Lumière... Et quand on veut exprimer aussi purement que possible ce qui vient exclusivement du Suprême, c'est un travail de chaque seconde et c'est... il y avait un temps (il n'y a pas si longtemps) où je considérais que c'était pratiquement impossible matériellement – pas dans les grandes lignes ni dans les grands mouvements qui viennent des parties supérieures de l’être, mais dans tout ce qui est purement matériel, tout à fait matériel. Et tout d'un coup, au début de cette année, avec ce «Salute to the advent of the Truth», est venu une espèce de sens intérieur très aigu – très aigu –, très précis et TELLEMENT TRANQUILLE, tellement tranquille, qui faisait que l’on pouvait voir clairement l’origine de l’impulsion matérielle ou de la réaction matérielle, MÊME DANS LES TOUTES PETITES CHOSES. C'était très intéressant. Et j'ai étudié avec soin, et c'est devenu presque automatique.

Avant, on avait besoin d'un malaise intérieur, d'un sentiment de quelque chose qui frotte, pour s'apercevoir que ce n'était pas la vraie chose; mais maintenant, ce n'est pas cela: ça se voit D'AVANCE en l’espace d'une demi-seconde.

C'est ce que j'ai essayé de dire ici. Si les gens pouvaient recevoir ÇA, ceux de bonne volonté tout naturellement suivraient l’indication à chaque minute.

Et c'était comme une préparation à ce qui est arrivé l’autre nuit (du 11 février) où du haut de cette conscience physique terrestre, m'apparaissait (aussi clairement que les objets matériels) la vibration qui produisait le contact avec cette formation de Mensonge, et LA Vibration, cette espèce d'état qui faisait que ça n'avait pas de contact, que ça ne pouvait pas toucher.

Depuis, plusieurs personnes m'ont raconté leur expérience et c'est comme une preuve. Par exemple, la nuit du 11, C est sorti (il était à l’abri à l’intérieur), il voulait téléphoner à la police et il fallait qu'il traverse la cour (c'était littéralement une pluie de moellons; ils avaient démoli le mur du volley-ball et ils s'étaient servis des pierres: ils les apportaient dans les rickshaws pour nous bombarder), mais C m'a lui-même raconté que quand il est sorti, tout le monde lui a crié: «Rentrez, rentrez! vous êtes fou!», mais il a traversé (les pierres tombaient partout): pas une ne l’a touché. Et il avait le sentiment que c'était impossible qu'elles le touchent; que ma protection était autour de lui et qu'elles ne pouvaient pas le toucher. Et en fait, elles ne le touchaient pas: elles tombaient.

J'ai eu plusieurs exemples comme cela.

C'était comme une démonstration de ce discernement entre la vibration qui répond au Mensonge et là où il n'y a pas de réponse, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de contact possible – ce sont d'autres mondes. C'est un monde de Vérité et l’autre est un monde de Mensonge. Et ce monde de Vérité est PHYSIQUE, il est matériel: ce n'est pas dans les hauteurs, c'est matériel. Et c'est ça qui doit venir devant et prendre la place de l’autre.

Le «vrai physique» dont parlait Sri Aurobindo?

Le vrai physique, oui.

(Sujata:) Ce soir-là, N.S. aussi a couru pieds nus sur des morceaux de vitres, rien n'est arrivé.

Oui, c'est comme cela.

Et ce moellon qui est tombé sur la fenêtre ici, je sais pourquoi il a touché, j'ai VU (je voyais de là-haut exactement), mais il y avait tout de même cette espèce de Paix qui était dans cette conscience et qui était là; ce moellon qu'ils ont gentiment envoyé contre ma fenêtre (parce que nous avions laissé toute la lumière ici), contre le grillage moustiquaire (qui n'est même pas en fil de fer: ce sont des fils de plastique) a rebondi dessus alors qu'il aurait dû passer, est tombé sur le toit là, et a fait une fissure (on ne le savait pas, on a seulement entendu le bruit, mais la nuit suivante, il y a eu une grosse pluie qui a traversé, et on a su), eh bien, normalement, cette pierre qui avait assez de force pour casser le ciment aurait dû entrer – elle ne pouvait pas. Et c'était impensable – impensable que quoi que ce soit puisse arriver, absolument impensable, l’idée n'en venait pas.

 

Перевод

Категория: Том 6 аудио | Добавил: Irik
Просмотров: 43 | Загрузок: 0
Всего комментариев: 0