эволюционная трансформация человека

Главная » Файлы » Аудио файлы » Том 5 аудио

Том 5. 4 января 1964
30.05.2020, 16:14

 

Mais il a donné un nouveau mantra à W – un mantra adressé à Kâli, avec le son de Kâli! Pourtant W n'est pas du côté de Kâli, du tout! – ce sont des choses comme cela que je ne comprends pas de la part de X. Moi, je sais si bien quel est le genre de force, la qualité de pouvoir qui, non seulement influence mais peut se manifester par celui-ci, celui-là, celui-là, ici, là, là... X a l’air de faire cela selon une tradition: on doit d'abord s'adresser à telle divinité, puis s'adresser à telle autre, puis... et indépendamment de la qualité des individus. Il ne semble pas avoir une psychologie très perspicace des individus.

Quand je lui ai envoyé D (tu sais, elle est toujours prête à croire à tous les pouvoirs miraculeux), elle y est allée «bon jeu, bon argent». Il a fait extérieurement toutes les bêtises qu'il fallait pour qu'elle se retire! – Elle s'est retirée.

Enfin, ça ne fait rien.

Maintenant, espérons que tu...

Enfin, voilà quand même des années qu'il me fait tourner en rond. Est-ce que je vais arriver à toucher un peu quelque chose?

Oui, mais c'est traditionnel, mon petit! La tradition est comme cela: il faut toujours mener les gens en cercles concentriques, et il y a des moments où vous devez les éloigner BEAUCOUP pour augmenter leur aspiration. C'est toute la tradition – moi, je n'y crois pas.

C'est l’érudition, c'est comme cela que c'est passé de gourou en chéla[disciple], indéfiniment.

Moi, quand je vois une possibilité chez quelqu'un: bang! je lui flanque dessus – quelquefois ça l’étourdit un peu! Mais en tout cas, on va plus vite.

Il croit que ma façon d'agir, c'est par incompétence.

(le disciple rit sans croire)

Non, je ne suis pas en train d'imaginer: je le sais! Il a dit cette chose (si Sri Aurobindo avait été là, il aurait bien ri!): «Oh! les dieux, qu'elle me laisse m'en charger, je sais mieux qu'elle»! Tu comprends, quand je donnais des méditations dans le hall en bas, ils étaient tous là: Shiva, Krishna, tous les dieux du panthéon indien étaient là, assis là, comme ça (geste en cercle) à suivre la méditation.

Krishna... je me suis quelquefois promenée des heures avec lui en conversation. La nuit, quand j'étais très fatiguée de mon travail, il venait s'asseoir sur le bout de mon lit, je mettais ma tête sur son épaule et je m'endormais. Et ça, n'est-ce pas, ça a duré des années et des années et des années – pas une fois par hasard.

Après ça, j'ai souri.

Quel est l’Aspect ou la Force qui est le plus en affinité avec ce que je suis?

Aaah!

Tu as lu The Mother [La Mère]? C'est la première.

Tu as le livre? J'ai vu le texte il n'y a pas très longtemps, je me suis dit: «Tiens! c'est exactement ça.»

(Mère cherche le livre)

Mais je t'ai donné ton nom parce que... Il y a beaucoup de gens qui sont très-très différents en apparence et qui sont en relation avec des aspects très différents de la Mère, et qui pourtant, tous, pour une raison que je connais, n'auront la plénitude de leur être que lorsque la Vérité ayant été accomplie sur la terre, l’Amour divin pourra se manifester purement – c'est pour cela que je t'ai appelé Satprem. Et il y a d'autres personnes, que je connais très bien, qui ont l’air d'être à l’autre bout (comment dire?) de la réalisation du caractère (tout à fait différents d'origine, tout à fait différents d'influence), et qui pourtant ont exactement le même caractère... pour quelque chose d'autre que je dirai quand le temps sera venu. Et c'est seulement quand l’Amour divin pourra se manifester dans son absolu qu'ils auront la plénitude de leur être. Si bien que, pour le moment, ils ont, comme toi, et pour des raisons très différentes, l’impression que... ça n'avance pas, que rien n'est fait, que rien ne change, que... n'est-ce pas, que tous vos efforts sont inutiles; ou alors, chez quelques-uns qui n'ont pas un mental supérieur suffisamment développé, ils n'ont pas la foi; ils disent: «Tout ça, c'est des promesses comme ça, mais...» (geste vague là-haut)

Toi, tu es sauvé de cette difficulté par le fait que là-haut, tu comprends pleinement. Mais ça, c'est très rare – tu devrais être infiniment reconnaissant! (Mère rit)

Mais non! Je SUIS reconnaissant.

(Mère feuillette «The Mother» de Sri Aurobindo, puis lit:)

Voilà:

«Impérial Maheshwari is seated in the wideness above the thinking mind and will and sublimates and greatens them into wisdom and largeness or floods with a splendour beyond them. For she is the mighty and wise One who opens us to the supramental infinities and the cosmic vastness, to the grandeur of the supreme Light, to a treasure-house of miraculous knowledge, to the...

Ce n'est pas assez de lumière pour moi...

Mais il y avait une phrase, là, qui s'appliquait à toi merveilleusement.

(Mère reprend plus loin:)

«Equal, patient and unalterable in her will she deals with men according to their nature and with things and happenings according to their Force and the truth that is in them. Partiality she has none, but she follows the decrees of the Supreme and some she raises up and some she casts down or puts away from her into the darkness. To the wise she gives a greater and more luminous wisdom...

Tu pourrais lire tout cela... Je suis à la recherche de cette phrase...

Tu vas fatiguer tes yeux...

(Mère continue plus loin:)

«Yet has she more than any other the heart of the universal Mother. For her compassion is endless...

Je ne vois pas – j'imagine plus que je ne vois...

Tu te fatigues les yeux, laisse donc.

(Mère continue:)

«... is endless and inexhaustible; all are to her eyes her children and portions of the One, even the Asura and Rakshasa and Pisacha and those that are revolted and hostile. Even her rejections are only a postponement, even her punishments are a grace...»

Tout ce passage... Je regrette, mes yeux sont devenus... Avec beaucoup de lumière, je vois très bien.

Tu te fatigues.

Oui.

Mais enfin, c'est Celle-là.

J'ai trouvé simplement une phrase et je me suis dit: «Ça, c'est exactement pour Satprem.» Tu comprends, je le sens, je sais ces choses, parce que je sens quelle est la Force ou le Pouvoir qui agit – quand je suis avec une personne ou une autre, il y a toujours quelque chose qui est le témoin et qui voit le jeu des Forces, et c'est avec cette observation-là que je me rends compte. On peut me demander: «Qui est-ce?» – Je le sais à cause de ça.

 

Перевод

Категория: Том 5 аудио | Добавил: Irik
Просмотров: 31 | Загрузок: 0
Всего комментариев: 0