эволюционная трансформация человека

Главная » Файлы » Аудио файлы » Том 4 аудио

Том 4. 22 июня 1963
10.08.2019, 08:35

 

J'ai eu une expérience assez amusante en marchant (pendant le japa). Je regardais l’attitude des gens (je parle de ceux qui pensent mener une vie spirituelle, qui pensent avoir fait un surrender), et à quel point ils sont vexés quand les choses n'arrivent pas comme ils le veulent! (Ils ne se l’avouent pas toujours, ils ne se le disent pas toujours, mais c'est comme ça.) Et alors, tout d'un coup, j'ai vu un immense robot – immense, n'est-ce pas, magnifique, splendide, avec de l’or et des bijoux –, un être immense... mais c'était un robot. Et alors tout-puissant – tout-puissant, il pouvait tout faire, tout; tout ce que l’on pouvait imaginer, il pouvait le faire: il n'y avait qu'à presser un bouton et il le faisait. Et c'était... (riant), c'était comme si le Seigneur me disait: «Tu vois, voilà ce que je suis pour eux!»

Je ne pouvais pas raconter ça tel quel, mais j'ai écrit une note. Il disait: «Tu vois, c'est ça que je suis pour eux.» Alors j'ai écrit

(Mère lit):

«Le Seigneur n'est pas un automate tout-puissant que les êtres humains peuvent mouvoir par le déclic de leur volonté. Et pourtant l’immense majorité de ceux qui lui font leur soumission attendent cela de Dieu.»

Puis je l’ai écrit en anglais (s'il y a un «trou» dans le Bulletin, je le mettrai!):

The Lord is not an all-powerful automaton that the human being can move by... (riant) the push-button of their will...

C'est très amusant!

... the push-button of their will – and yet most of those who surrender to God expect that from Him.

J'ai lu ça à Pavitra, il m'a dit: «Mais tout de même, c'est un peu comme ça!» Il n'a pas tout à fait compris (Mère rit).

*
* *

(Mère reparle de la précédente conversation quand Elle cherchait un passage «par le bas» et qu'Elle est brusquement sortie de l’expérience «par le haut»:)

Pour être complet, il faudrait dire qu'on a la connaissance (pas la connaissance: on sait, c'est une certitude) que tous les chemins qui vont vers le haut sont ouverts, parcourus, et on y va comme on veut, quand on veut. C'est ça, c'est pour cela. Et lorsque j'ai voulu sortir de l’expérience, c'était aller en haut, voilà tout. Ce n'est pas que ce soit fermé, c'est que, au contraire, c'est parcouru, c'est connu – mais ça ne suffit pas. Il faut la correspondance en bas.

(silence)

On a trouvé et pratiqué tous les moyens pour en sortir. Mais c'est pour en sortir individuellement, ou en haut – on n'a jamais trouvé comment changer, comment faire pour que ce ne soit plus.

Parce que cela ne peut cesser que pour être autre chose.

Et pour que ça devienne autre chose, il faut qu'il y ait ce ferment de transformation.

Il y a une période (et une période qui au point de vue humain peut paraître longue, mais qui certainement peut...), une période de transition qui doit commencer d'abord par la perception de ce que ça doit être, puis l’aspiration, la volonté de le devenir, et puis le travail de transformation.

Et où en est-on de ce travail de transformation?...

(silence)

Sri Aurobindo est venu avec la notion, ou l’Ordre, ou la conviction que c'était actuel. Mais dans quelle mesure la transformation est-elle actuelle? Et qu'est-ce que c'est que «actuel»? Sur combien de temps ça s'étend?...

Il y a une telle certitude – une telle certitude que c’est déjà comme cela, mais vu par l’autre bout. Par ce bout-ci... Quand c'est vu à la mesure de ce que sont les hommes et les événements terrestres, combien de temps ça prendra? Je ne sais pas. Et où en est-on de ce parcours, à quel degré? Je ne sais pas.

Et il est de toute évidence que les certitudes telles que nous les concevons, c'est-à-dire que quelqu'un qui sait (et le quelqu'un qui sait ne peut être que le Suprême) vous dise clairement: «Voilà où tu en es», mais avec votre façon de voir, (Mère rit) ça ne paraît pas être dans les possibilités! Probablement il est tout à fait idiot de demander cela.

On sent un peu que c'est idiot, mais on en sent souvent le besoin! (rires) C'est idiot mais...

Ce n'est pas beaucoup, ce n'est pas une grande partie de l’être qui veut savoir. C'est quand le corps se sent tout à fait... bizarre, pas du tout, pas du tout comme il était avant, et pas du tout comme il conçoit devoir être. Une période de transition vraiment pas satisfaisante en ce sens qu'on ne se sent pas la force qu'on avait, la capacité qu'on avait, et on ne se sent pas du tout le Pouvoir et les capacités que l’on prévoit – on est à mi-chemin, ni comme ceci ni comme cela. Avec des choses absolument ahurissantes; de temps en temps, des choses qui vous font écarquiller les yeux: «Aah! c'est comme ça!» Et puis, en même temps, des limitations si lassantes, si lassantes...

C'est ça (qui est tout à fait enfantin) qui a besoin d'un peu d'encouragement: «Allons, ne te fais pas de souci, tu es sur le chemin.» Mais c'est de l’enfantillage. Il n'y a qu'à rester tranquille et à continuer, sans se tourmenter.

Il y a quelque part une espèce de capacité de discernement aigu, qui peut tourner très facilement au censeur (ça reste encore; probablement c'est utile), et c'est ça qui demande des certitudes. La majeure partie de l’être dit: «Ce n'est pas mon affaire. Je suis ici parce que Tu veux que je sois ici. Si Tu ne voulais pas que je sois ici, je n'y serais pas.» Il n'y a rien qui ressemble à un attachement ou à un désir (depuis fort longtemps! mais maintenant c'est arrivé à une espèce de condition presque cellulaire). «Et puisque Tu me tiens ici, c'est que j'y fais quelque chose, et puisque j'y fais quelque chose, c'est tout ce qu'il faut, et c'est pour ça que Tu me tiens ici...» Ça tourne en rond, n'est-ce pas.

Combien de temps ça durera? – Ça ne me regarde pas. Peut-être quelque chose serait-il un peu... effrayé si on lui disait le temps que ça va prendre (on ne sait pas, on ne sait pas quelles sont les réactions). Par conséquent, il vaut mieux rester tranquille. Mais ce n'est pas intéressant. Il n'y a rien qui puisse faire de la littérature intéressante – rien-rien du tout... du tout, du tout.

Patience.

 

Перевод

Категория: Том 4 аудио | Добавил: Irik
Просмотров: 95 | Загрузок: 0
Всего комментариев: 0