эволюционная трансформация человека

Главная » Файлы » Аудио файлы » Том 6 аудио

Том 6. 27 марта 1965
11.10.2021, 09:07

1965.03.27

 

Je trouve que toutes ces viandes que l’on m'a données pour me «remonter» m'alourdissent, surtout avec les chaleurs qui recommencent Est-ce que je ne pourrais pas revenir à la nourriture végétarienne?

Ça n'a pas vraiment d'action sur la conscience, j'en suis absolument certaine. La nourriture carnée peut donner au corps le sentiment d'une grande solidité, mais, à mon avis, la solidité est tout à fait importante, tout à fait – je ne crois pas à la spiritualité qui «éthéréalise», c'est le vieux mensonge d'avant.

Non, la lourdeur du corps... Il faut non seulement que tu conçoives mais que tu comprennes et approuves que cette lourdeur est faite pour réparer le dommage intérieur du corps, et il faut que le corps change justement cette lourdeur en une sorte de tranquillité constante de façon que tout rentre dans l’ordre.

Je ne crois pas que l’impression d'être «léger» soit une bonne impression. Parce que l’une et l’autre, la prétendue légèreté et la prétendue lourdeur, n'ont ABSOLUMENT rien à voir avec le yoga et la Transformation. Tout ça, ce sont des sensations humaines. La vérité est toute différente et très indépendante de ces choses. La vérité, n'est-ce pas, c'est l’aspiration consciente des cellules au Suprême; c'est la seule chose qui puisse vraiment transformer le corps; et c'est très-très indépendant du domaine des sensations.

Au contraire, il est bon que les nerfs s'assagissent, et je crois que quand les nerfs deviennent forts, leur premier mouvement est de se tranquilliser, et ça donne l’impression d'une lourdeur, presque l’impression d'un tamas, mais c'est une sorte de stabilité tranquille qui est nécessaire. Voilà. Je vois ça comme cela.

Au fond, il n'est pas mauvais pour guérir les méfaits de ce mental physique de devenir... on pourrait faire une plaisanterie: végétarien au sens de devenir une plante – la vie paisible de la plante, comme ça (geste étendu au soleil).

Oui, il y a une sorte d'immobilité végétative qui est excellente pour surmonter l’agitation – l’agitation effrénée – de ce mental physique... Tiens, on a la sensation d'un nénuphar sur l’eau: ces grandes feuilles qui s'étalent comme ça – une eau bien tranquille qui ne bouge pas et un nénuphar.

Le nénuphar, c'est la fleur blanche qui s'ouvre à la lumière, sur de grandes feuilles qui flottent... Oh! comme c'est bon d'être porté.

Quand les nerfs sont bien tranquillisés parce qu'on a bien mangé, on peut entrer dans une contemplation béatifique – ne s'occuper de rien, surtout ne pas essayer de penser: comme ça (geste flottant, offert), faire une invocation au Seigneur et à son Harmonie – une harmonie lumineuse –, puis rester au moins une demi-heure, trois quart d'heure comme cela après le repas, étendu. C'est très bon, c'est excellent. Ne pas s'endormir: béatifique – rien, être rien. Rien qu'une tranquillité béatifique. C'est le meilleur remède.

Je crois que quand on a bien mangé, c'est plus facile!

Essaye de faire le nénuphar... C'est joli un nénuphar!

 

..........................................................................................................................................

 

Au fond, j'ai du mérite à demander aux gens de bien manger... Tu sais que j'ai eu des difficultés: pendant deux jours, j'étais à peu près dans l’impossibilité de manger – et je suis si contente! Et je me gronde toujours: c'est une faiblesse – une faiblesse morale. Je suis très bien placée pour le dire parce que j'ai la même difficulté que toi avec ces histoires de nourriture, et c'est très mauvais. Ce n'est pas par goût personnel pour la nourriture que je prêche (!) mais pour réagir contre l’autre tendance. Chaque fois que quelque chose vient m'empêcher de manger, tout de suite, spontanément, le corps dit: «Oh! merci, Seigneur, je n'ai pas besoin de manger!» Je m'attrape et je me donne une tape!

 

Перевод

Категория: Том 6 аудио | Добавил: Irik
Просмотров: 27 | Загрузок: 0
Всего комментариев: 0