эволюционная трансформация человека

Главная » Файлы » Аудио файлы » Том 5 аудио

Том 5. 26 февраля 1964
17.08.2020, 11:40

 

Mère a un commencement d'hémorragie à l’œil gauche.

Tu as mal à l’œil?

Mal à l’œil?

Non??

Je ne sais pas... Il y a quelque chose?

Oui.

Ah! je n'ai pas vu... Ça m'a fait mal ce matin, et puis... Tiens, personne ne m'a rien dit.

Bon, c'est encore complet! Je ne pourrai plus rien faire du tout. Ça me faisait mal, mais je n'y ai pas pensé. Mais c'est beaucoup?

Moins que certaines fois... Mais ici, quand tu baisses l’œil, c'est très rouge. Quand tu baisses la paupière, il y a toute une marque de sang, et ça vient à toucher l’iris.

Alors ça a recommencé... Bon.

N'est-ce pas, c'est une telle avalanche...

Si l’on pouvait faire le travail tranquillement, si l’on n'était pas pressé... ça ne ferait rien, ce n'est rien; seulement il faut faire en dix minutes un travail qui prendrait normalement une heure, c'est cela qui est mauvais.

(silence)

N'est-ce pas, cette semaine, il aurait fallu (c'est-à-dire que j'aurais aimé) être tranquille, parce que cette intensité d'aspiration (dans le corps) a pour résultat de me donner une perception tout à fait claire et presque constante du point auquel la substance matérielle est faite de Mensonge et d'Ignorance – dès que la conscience est claire, au repos, paisible, dans la vision lumineuse, c'est comme si de partout venaient toutes les faussetés. Ce n'est pas une perception active en ce sens que je ne «cherche» pas à voir: ce sont des choses qui se PRÉSENTENT à la conscience. Et alors on se rend compte que pour clarifier tout cela, pour transformer tout cela, quelle puissance formidable de Force-de-Vérité est nécessaire!... Et on s'aperçoit que l’intensité de l’aspiration – qui rend la transformation plus prompte, la réalisation plus proche – risque de... (Mère touche son œil) oui, voilà le résultat.

Et je m'aperçois que tout autour, ce qui est plus proche du centre de descente, ça bouleverse beaucoup – beaucoup. Je vois très peu de corps autour de moi qui soient capables de supporter ça. Et alors si c'est comme cela, nécessairement ça tamise et atténue tellement la descente que... qu'est-ce qui va pouvoir passer?

Ce matin, j'avais un peu mal, mais j'ai dit: «Ce n'est rien, ça ne DOIT PASêtre» – ça m'ennuie que ce soit venu. C'est un signe que la descente est trop forte. Alors s'il faut attendre encore quatre ans – 1968...

Et qu'est-ce qui va venir?... Ce sera comme une petite pluie tout à fait anodine! qui ne sera probablement même pas perceptible pour la conscience ordinaire.

Peut-être le travail serait-il plus rapide si au lieu de m'accabler d'une besogne tellement superficielle: envoyer des blessings [bénédictions], signer des photographies...

Oui! oui! vraiment...

Et puis recevoir des gens. Les recevoir l’un après l’autre, l’un après l’autre, par douzaines... Chacun dit, pense, sent: «Mais je ne prends qu'une minute!», seulement, quand les minutes sont accumulées, n'est-ce pas...

(silence)

Mais cela prouve une chose aussi: que si je me décale trop de l’entourage, ce n'est pas bon non plus, en ce sens que ce que MOI, je pourrais faire venir, si les autres ne sont pas capables de le supporter, ce sera un autre genre de catastrophe.

Il faut avoir de la patience.

Patience, on en a.

Beaucoup de patience.

 

Перевод

Категория: Том 5 аудио | Добавил: Irik
Просмотров: 39 | Загрузок: 0
Всего комментариев: 0