эволюционная трансформация человека

Главная » Файлы » Аудио файлы » Том 4 аудио

Том 4. 18 января 1963
09.03.2019, 12:24

 

J'aurais une question pratique à te poser au sujet du physique subtil. Je vois bien les centres du mental qui correspondent à un monde, les centres du vital qui reçoivent toutes sortes d'influences, mais quel est le centre qui correspond au physique subtil et quelles sont les influences qui viennent par le physique subtil? Est-ce qu'il y a un centre qui correspond au physique subtil?

Les choses du vital, pour toi, où est le centre?

Pour le vital, c'est le nombril. Ça s'étend entre le cœur et le sexe, cette région-là?

Eh bien, le physique subtil, c'est entre le nombril et le dernier centre, toute cette région-là.

Et quelles sont les influences qui viennent du physique subtil?

Généralement, elles sont d'une qualité très supérieure aux influences matérielles. J'ai remarqué (je ne sais pas si c'est une chose personnelle ou une chose générale) mais le physique subtil que je vois est toujours d'une qualité un peu supérieure au physique lui-même. C'est-à-dire un peu plus harmonieux: les choses s'arrangent mieux. Quand ça vient du vital, le plus souvent c'est agressif, querelleur, etc., et difficile. Là, c'est une région généralement calme – calme, ordonnée, où les choses sont plus harmonieuses –, GÉNÉRALEMENT (je ne sais pas si c'est le cas pour tout le monde, mais pour moi, c'est comme cela).

Je t'ai dit que Sri Aurobindo y habite d'une façon permanente, c'est comme s'il y avait une maison à lui: on le voit, on peut rester avec lui, il est occupé. Ça ressemble beaucoup au physique, mais un physique qui grincerait moins, tu comprends; où les choses sont plus harmonieuses, plus satisfaisantes, et puis moins excitées; il y a moins ce sentiment de hâte, d'incertitude. Dans cette maison où est Sri Aurobindo, on y vit une vie qui se déroule très-très harmonieusement: les gens entrent et sortent; on y mange même des repas. Mais tout cela obéit à des lois plus générales, et à une sorte de sécurité, de certitude qui n'est pas dans la vie physique. Et puis le symbolisme est plus exact (je ne sais pas comment dire...), la transcription symbolique des choses est moins déformée, elle est plus exacte.

Ça, c'est le physique subtil que je connais; je ne sais pas si c'est comme cela pour tout le monde. Mais Sri Aurobindo a dit: «Il y a un vrai physique», eh bien, j'ai l’impression que c'est celui-là, que c'est ce qu'il appelle «le vrai physique» – un physique plus subtil, le vrai physique qui est derrière.

Mais il influence toute la terre?

Ah! oui. Ces choses sont terrestres en général. Mais il est probable que c'est encore très subjectif, c'est-à-dire que chacun en a une impression suivant ce qu'il est et son degré de développement.

Mais est-ce qu'il a une action sur la terre, directe? comme le vital a une action sur la terre.

Je pense qu'avec la descente du Supramental, de plus en plus il aura une action sur la terre, parce que c'est dans ce physique subtil que se formera la nouvelle création avant qu'elle ne «descende», avant qu'elle ne puisse devenir tout à fait visible et concrète.

On a souvent l’impression qu'il suffirait d'une toute petite chose – qui est difficile à définir – mais un tout petit mouvement de matérialisation pour que ça puisse devenir concret à notre manière. Et c'est probablement – ce sera probablement une formation qui sera complète dans ce monde subtil avant de se matérialiser.

Je crois qu'il y a peu de gens qui peuvent faire la distinction; ils ont plutôt l’impression que c'est leur «manière de rêve» de voir les choses; n'est-ce pas, ils disent: «Oh! c'est un rêve.» C'est plutôt cela. Ça a plutôt ce caractère d'un domaine plus fluide et plus harmonieux que les choses physiques, mais de la même qualité, c'est-à-dire concrète; ça n'a pas la nature des choses vitales qui ont des vibrations de pouvoir mais qui n'ont pas cette même qualité très concrète et objective des choses matérielles; là, dans le physique subtil, c'est très concret. C'est-à-dire que si quelqu'un vous empêche de passer, vous le poussez: il ne s'évanouit pas, vous ne passez pas au travers. Si on voit un objet qui n'est pas à sa place, on le déplace. Voilà.

 

Перевод

Категория: Том 4 аудио | Добавил: Irik
Просмотров: 132 | Загрузок: 0
Всего комментариев: 0