эволюционная трансформация человека

Главная » Файлы » Аудио файлы » Том 2 аудио

Том 2. 16 ноября 1961
06.10.2017, 10:13
audio

1961.11.16

 

Au milieu de ma marche, j’entre en transe! Une chose qui ne m’arrivait jamais. Je me trouve debout, comme ça, immobilisée, absolument entourée de lumière blanche, dans un silence total, et complètement rien dans la tête – rien.

Et comme il est assez dangereux d’être dans cet état debout, je me mets sur mon lit, et puis ça continue: je n’entends plus rien, je ne vois plus rien, que cette lumière blanche. Il n’y a plus une pensée, plus une idée dans ma tête, rien du tout. Au point que quelqu’un peut entrer (à condition qu’il ne fasse pas de bruit), je ne le sais pas; c’est seulement parce que je sens la pression de la force de quelqu’un qui m’observe (ça, je le sens), alors j’ouvre les yeux et je vois, en effet, quelqu’un là.

Mais le travail, mon petit, je ne peux pas. Je ne peux pas travailler. Même les choses les plus simples dont je dois me souvenir, je ne me souviens pas! Alors je voulais te dire quels étaient mes jours libres mais je ne me souviens plus.

Mais ça donne une acuité de perception de ce qui est derrière, extraordinaire. Par exemple, je viens de voir ces enfants (ce sont tous des enfants que je connais plus ou moins), et je vois, je vois leur nature intérieure (pas avec des images), je le vois d’une façon beaucoup plus claire que d’habitude. La perception intérieure est très aiguë, de ce que les gens sentent et pensent, au point que je vois cela plus que leur apparence physique.

Mais travail, rien. Ah, si: je traduis La Synthèse, et ça me paraît beaucoup plus facile. Je vais plus lentement, il y a une sorte de tension qui a disparu; et le sens me paraît beaucoup plus évident encore que d’habitude. C’est-à-dire que je suis intériorisée, voilà.

Mais au point de vue extérieur, c’est lamentable! Il y a une accumulation de lettres que je ne lis pas; je ne réponds pas aux gens, j’oublie tout – je ne cherche pas à me souvenir. Je ne vaux rien au point de vue extérieur.

Ça durera ce que ça durera.

Et naturellement, comme toujours, il y a une accumulation de gens, de visiteurs, qui demandent à me voir. C’est toujours comme cela, cette contradiction extérieure est toujours là.

Ce n’est pas à un jour près.

 

Перевод

Категория: Том 2 аудио | Добавил: Irik
Просмотров: 518 | Загрузок: 0
Всего комментариев: 0